La vie de l’Association

  • Le 9 Octobre 2018

 

 


 

  • Le 23 Septembre 2018

 

 


 

  • Le 23 Septembre 2018

 

 


 

  • SESSION FORMATION

 


RAPPEL : La prochaine session de formation se déroulera le 7 Novembre 2018

 


 

  • Le 31 Août 2018

 


Prochain Groupe de Parole :
MERCREDI 19 SEPTEMBRE 2018 à 18h15
 
Résidence Autonomie La Châtaigneraie Saint Saulve

 


 

  • Le 29 Mai 2018

 


Prochain Conseil d’Administration :
MARDI 13 JUIN 2018 à 18H00

Résidence Autonomie La Châtaigneraie Saint Saulve

 


 

  • Le 21 Avril 2018

 

 


 

  • Le 11 Avril 2018

 

Inner Wheel met trois femmes à l’honneur

Lundi soir, à l’Avant-Scène, les femmes ont été saluées par l’association Inner Wheel.

« Une soirée caritative, dont les bénéfices seront versés au CIDF (Centre d’information sur les droits des femmes), pour leur intervention auprès des femmes victimes de violences conjugales, et à l’AVDSP (Association valenciennoise pour le développement des soins palliatifs), pour participer au financement des bénévoles », explique Marie-Christine Moraux, la présidente de l’association. L’idée de la rencontre était de mettre en lumière des talents féminins, à l’occasion de la Journée internationale des femmes. Trois d’entre elles étaient à l’honneur. Bérangère Kieken, chanteuse, accompagnée de musiciens du conservatoire dans un hommage à Barbara, une conseillère du Cidf, venue présenter ses missions, et une conférencière écrivaine, Christine Yackx, pour son ouvrage « Quatre comtesses du Hainaut ». Aux murs de l’Avant-Scène, des peintres femmes exposaient leurs tableaux. Créée en 1924, l’association est l’une des plus importantes ONG féminines dans le monde, siégeant à l’ONU depuis 1988. Le premier club en France a été créé à Valenciennes en 1950. Toutes les femmes de plus de 18 ans animées par l’envie de servir peuvent le rejoindre.

8e Marche Inner Wheel pour les handisportives, le dimanche 25 mars, à la base de loisirs Chabaud Latour, rue Henri-Matisse à Condé-sur-l’Escaut. Accueil à partir de 9 h, participation : 3 €. Inscription souhaitable par mail : iw.valenciennes@gmail.com

Lien de l’article

 


 

  • Le 19 Mars 2018

 

Un don des chasseurs pour les malades en fin de vie

Les chasseurs de La Grise Chemise se sont rassemblés en forêt ce vendredi soir, et se sont cotisés pour faire un don à l’association valenciennoise pour le développement des soins palliatifs.

Un chèque de 1 500 € a été remis par Ghislain Louis, président de l’association des chasseurs. L’occasion de rendre hommage à leur défunt président Pierre Brement, qui fut admis en soins palliatifs et avait pu bénéficier d’un accompagnement de la part de l’association.

Ce chèque permettra d’aider aux frais d’animation et au déplacement des bénévoles qui donnent un peu de leur temps pour égayer le quotidien des malades en fin de vie. Les sonneurs de trompes de chasse ont joué une aubade en mémoire de leurs camarades décédés, qui ont eux aussi pu bénéficier d’un accompagnement en fin de vie.

Lien de l’article

 


 

  • Le 05 Mars 2018

 

Bonjour,

La SFAP vous transmet le manifeste “Soulager et accompagner Oui. Donner la Mort Non”.
Merci à vous de bien vouloir nous aider à le diffuser et appeler à le signer le plus largement possible dans le monde des soins palliatifs et au-delà.

Bien à vous,

Le bureau de la SFAP


MANIFESTE

Soulager et accompagner OUI
Donner la mort NON


«Quand on me présente quelque chose comme un progrès, je me demande avant tout s’il rend plus humain ou moins humain»
, George Orwell

Inlassablement les projets et propositions de loi, les tribunes et les pétitions viennent et reviennent encore réclamer la légalisation du droit à mourir. Inlassablement nous sommes sollicités, interrogés, auditionnés pour donner notre avis et exposer nos arguments.

Nous soignants et bénévoles de la Société Française d’Accompagnement de Soins Palliatifs (SFAP) fédérons 10 000 soignants et 6 000 bénévoles, en contact quotidien avec des milliers de personnes en fin de vie et leurs proches, sommes opposés à une telle législation :

  • Elle viendrait à rebours de la révolution palliative en cours et des progrès sans cesse enregistrés dans le soulagement et l’accompagnement des personnes en fin de vie depuis 30 ans.

  • D’expérience très peu de patients nous disent souhaiter mourir et bien moins encore nous le redisent lorsqu’ils sont soulagés et accompagnés. Une « liberté de mourir » qui serait motivée par une souffrance non soulagée ne serait pas un choix libre. Alors même que les recommandations pour la mise en œuvre de la Loi Claeys-Leonetti de 2016 ne sont pas encore publiées, il nous semble essentiel de ne pas accroître la vulnérabilité des personnes malades par des évolutions législatives permanentes.

  • Une telle loi impliquerait de graves changements de notre pratique. Comment la transgression, même exceptionnelle, de l’interdit de tuer, pourrait-elle être sans effet sur ceux dont la mort approche et ceux qui les soignent? Une liberté donnée à un malade qui conduirait un soignant à donner la mort est-elle réellement l’exercice de l’autonomie?

Par ailleurs, nous refusons de nous laisser enfermer dans ce débat binaire qui réduit la question de la prise en charge des patients en fin de vie à celle de l’euthanasie.

Nous voulons promouvoir les valeurs qui nous rassemblent et qui sont le cadre de référence des soins palliatifs. Elles donnent du sens à notre travail et sont autant de balises, utiles au quotidien comme en temps de crise dans un monde complexe et en constante évolution.

  • Les valeurs professionnelles du soin. Des valeurs d’humanité, d’attention et de sollicitude envers les personnes qui souffrent et ceux qui les entourent, de respect du déroulement de la vie en préservant sa qualité jusqu’à la fin. Le contrat de confiance qui unit les soignés et les soignants interdit à ces derniers de faire du mal volontairement à autrui et plus encore de faire mourir.

Ces valeurs du soin et du non-abandon fondent le mouvement des soins palliatifs qui considère la mort comme un processus naturel et non comme le résultat d’un geste volontaire. Donner la mort n’est pas un soin.

  • Les valeurs humaines de l’accompagnement. Des valeurs partagées par tous les acteurs, soignants ou bénévoles, simplement parce que l’autre, le souffrant, est une personne qui requiert écoute et présence.

  • Les valeurs personnelles de nos adhérents : pour certains le respect de la vie, pour d’autres le refus de la toute puissance que serait le pouvoir ultime de donner la mort, pour d’autres encore une certaine humanité.

Toutes ces valeurs fondent un choix de société : Non pas une société ultra libérale de l’individu autonome, indépendant de tous, maîtrisant sa vie et sa mort mais une société de la solidarité et de l’interdépendance prête à secourir la fragilité, une société du Care.

 


 

  • Le 23 Février 2018

 

Chers adhérents,

Partout sur le territoire national dans le cadre des états généraux de la bioéthique, les débats mobilisent un large public, bien au-delà de la sphère des experts habituellement consultés.

  • Nous devons augmenter notre nombre d’adhérents pour peser davantage dans les débats (http://www.sfap.org/node/63). La SFAP a décidé de faciliter les adhésions en supprimant le parrainage obligatoire et en rendant accessible le paiement en ligne pour les renouvellements (directement dans votre votre compte intranet), et pour les premières adhésions à la fin du premier trimestre 2018.

Dans le cadre particulier du dépôt de trois propositions de loi en faveur de l’euthanasie et du suicide assisté, la SFAP a décidé de s’engager particulièrement auprès des parlementaires.

Pour cela :

  • La SFAP a élaboré un Kit de communication (http://intranet.sfap.org/dossier/kit-rencontrez-vos-elus) avec un argumentaire afin que vous puissiez rencontrer vos élus plus facilement. Prenez rendez-vous pour les informer de ce que sont les soins palliatifs, des faibles moyens dont nous disposons (voire de leur réduction) et des fortes valeurs que nous portons et partageons. Vos actions doivent être renvoyées à Elise Leblanc, chargée de communication à la SFAP, elise.leblanc@sfap.org. Certains d’entre vous ont déjà mis en place cette action, merci à eux ! Il faut poursuivre, à ce jour trop peu de rendez-vous nous ont été remontés !

  • La SFAP est visible et active :

    • Auditionnée par le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE – https://www.youtube.com/watch?v=Glr4c1CNnLU), j’ai tenu à informer précisément les membres de cette institution de l’état des soins palliatifs en France, à exprimer nos attentes, à notifier notre opposition à une nouvelle évolution de la loi. Le rapport attendu sera un élément important lors du débat parlementaire.

    • Auditionnés par la France Insoumise (dépositaire d’une proposition de loi) à l’Assemblée Nationale, les représentants de la SFAP ont apporté leur éclairage et rappelé avec force la nécessité de se donner les moyens d’appliquer la loi actuelle.

    • Auditionnés par le groupe de la Gauche Républicaine et Démocratique (GRD), les représentants de la SFAP ont permis d’ouvrir l’horizon de la question de la fin de vie à celle de la solidarité et de la responsabilité.

    • Reçu au palais de l’Elysée pour le premier dîner-débat des états généraux de la bioéthique, organisé par Jean-François Delfraissy, président du CCNE, à la demande du président Macron, Tanguy Chatel, bénévole d’accompagnement et sociologue, membre du bureau de la SFAP a plaidé pour le développement des soins palliatifs. Le président était à l’écoute, exprimant des propos de soutien aux soignants et à la prise en compte de la vulnérabilité des personnes. (http://intranet.sfap.org/document/diner-l-elysee-sur-la-fin-de-vie)

    • Auditionnée par l’IGAS, la SFAP a obtenu un second rendez-vous avant la sortie du rapport relatif à l’application de la loi de 2016 et qui aura un impact important pour les débats à l’Assemblée Nationale.

    • Auditionnée prochainement par le CCNE, la SFAP entend faire valoir sa position pour le développement des soins palliatifs et contre toute évolution de la loi vers l’euthanasie et le suicide assisté.

    • Engagée dans le débat, la SFAP poursuit la prise de rendez-vous auprès des députés et sénateurs.

    • Engagée dans la recherche, la SFAP insiste auprès des instances pour que la Haute Autorité de Santé diffuse les recommandations à l’élaboration desquelles elle a contribué.

Aujourd’hui, encore plus qu’hier, la SFAP a besoin de chacun de vous. Adhérez, faites adhérer, communiquez, soyez présents dans les débats citoyens, osez transmettre votre pratique du soin et de l’accompagnement dans le respect de la charte qui nous rassemble.
Chacun de NOUS est la SFAP !

Anne de la Tour
Présidente de la SFAP
 


 

  • Le 20 Février 2018

 

Notre association tiendra un stand, venez nous rejoindre !

 


 

  • Le 20 Février 2018

 

L’A.S.C.G.C. (Association Sportive des Chasseurs de la Grise Chemise) organise le VENDREDI 30 MARS 2018 à 19H00 au PAVILLON DE CHASSE 668 rue de la grise chemise SAINT AMAND LES EAUX, une manifestation en souvenir de leur ancien Président Monsieur Pierre BREMENT décédé en 2013 à l’âge de 52 ans.

Les sonneurs de trompe de chasse de la forêt de Saint Amand les Eaux et des Echos de la Sensée rendront honneur à leurs mémoires.

Les adhérents de cette association se sont cotisés afin de faire un don à notre association, nos bénévoles ont accompagné en fin de vie le Président ainsi que des défunts chasseurs.

 


 

  • Le 17 Février 2018


 


 

  • Le 10 Février 2018

 

Prochain Conseil d’Administration :
MARDI 10 AVRIL 2018 à 19H00

Prochaine Assemblée Générale :
JEUDI 26 AVRIL 2018 à 20H00

Résidence Autonomie La Châtaigneraie Saint Saulve

 


 

  • Le 01 Février 2018

 

Que fait la SFAP ?
Lors d’un débat public nous avons été interpellés vivement par le président de l’ADMD : Que fait la SFAP pour les soins palliatifs ?
Même posée sans bienveillance excessive, cette interpellation mérite réflexion… et réponse !
Que fait la SFAP ? Que fait votre SFAP ?
La SFAP est au lit du patient, accompagne la souffrance des malades, des familles… Elle travaille.
Plus habituée à faire qu’à faire savoir, elle travaille beaucoup sans peut-être le dire assez.
Vous êtes adhérent de la SFAP ou suffisamment proche d’elle pour avoir envie de lire ce qui la concerne, c’est donc à vous bien sûr que nous devons répondre.

La SFAP, société savante, construit des savoirs : c’est tout le travail qui a été réalisé autour de la mise en œuvre de la loi de 2016 (veille bibliographique internationale, Sedapall, recommandations de bonne pratique, développement de la formation universitaire…).
Elle soutient ceux qui font avancer la recherche : prix de thèse, bourse de recherche, enquête sédation…

La SFAP, société savante, diffuse ces savoirs : congrès, journées thématiques, journées des collèges, qui sont autant d’occasions de formation, de rencontres et d’échanges pour tous.
Attentive aux changements, la SFAP s’adapte aux nouvelles formes de communication.

La SFAP, société savante, croise ces savoirs avec d’autres pour les enrichir et les approfondir : Participation à l’EAPC, à la FFISP (fédération internationale francophone de soins palliatifs).
Participation aux journées européennes de l’Association Médicale Mondiale sur la fin de vie pour redéfinir les positions défendues sur le sujet par cette dernière : «L’euthanasie et le suicide médicalement assisté restent considérés comme des positions non éthiques».

La SFAP est aussi un mouvement militant. Elle veut participer aux débats qui la concerne, faire comprendre les enjeux importants et complexes de la fin de vie dans notre société. Elle veut prendre sa place et porter la parole de ses membres. Pour cela, elle répond, autant qu’elle le peut, à toutes les sollicitations et à toutes les occasions de prendre la parole publiquement sur les soins palliatifs et la fin de vie.
Pour qu’elle n’ait pas qu’un seul visage ou qu’une seule voix, la SFAP forme ses élus et certains de ses membres aux relations avec les médias : savoir-faire et faire savoir…

La SFAP, mouvement militant, est consciente de l’importance des enjeux politiques que représentent les questions liées à la fin de vie.
Elle vous encourage tous à faire connaître ces positions autour de vous. Un kit de communication a été conçu pour vous aider à aller vers vos élus : ils sont intéressés, ils ont besoin de vous pour mieux comprendre ces questions et mieux nous connaître.
Ne laissons pas la place à d’autres, n’ayons pas peur.

Ce travail n’est pas celui de quelques-uns, mais celui de tous. Chacun de vous peut prendre sa part et aider à cette construction des savoirs ou à leur diffusion, être une voix de la SFAP et porter loin son message :
La SFAP souhaite une société qui donne aux personnes vulnérables la place et l’attention qui leur reviennent, une société qui accorde à ceux qui en ont besoin un accès à des soins palliatifs de qualité et un accompagnement humain, une société qui, par la présence de bénévoles d’accompagnement et de soignants bien formés, témoigne aux patients et à leurs familles l’attention portée à chacun.
A l’heure de la révision des lois de bioéthiques, il est indispensable que la SFAP soutienne l’esprit d’une société solidaire plutôt qu’individualiste. La crainte de la mort et la volonté d’autonomie qui revendiqueraient la liberté du droit à mourir ne sont elles pas un refus de notre faiblesse ? Pouvons-nous accepter qu’être un jour dépendant d’un autre, n’altère en rien la dignité de notre condition d’Homme ?

Les membres du Conseil d’Administration se joignent à ce message pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2018.

Claire Fourcade, Responsable collège médecins
Anne de la Tour, Présidente de la SFAP

 


 

  • Le 04 Janvier 2018

 

Prochain Conseil d’Administration
MARDI 16 JANVIER 2018 à 19H00
Résidence Autonomie La Châtaigneraie Saint Saulve

 


 

  • Le 30 Octobre 2017

 

Bonjour à toutes et à tous,

Nous avons besoin de vous !!

Nous avons aussi besoin de moyens financiers : formation de nos bénévoles d’accompagnement, administration, local, salaire de la chargée de développement, charges diverses. Les formations que nous dispensons auprès des professionnels ne couvrent pas l’ensemble de ces frais.

Nous organisons une soirée dansante « des années 60 à aujourd’hui » avec le groupe « Association Vis Ton Rêve » (découvert grâce à Martine HECQUET ; cette association intervenait chaque année au sein de la Clinique Teissier Valenciennes).

 

Vendredi 24 novembre 2017 – 19H00
O’TERRASSES DU PARC
11 avenue de la Fontaine Bouillon
59590 RAISMES

 

Il est nécessaire de s’inscrire avant le 17 novembre 2017
Si vous ne pouvez venir, toute aide financière sera cependant la bienvenue !

Document d’inscription / Don / Adhésion

En vous remerciant de l’attention que vous porterez à notre invitation et à notre sollicitation,

Bien cordialement.

Toute l’équipe de l’AVDSP

 


 

  • Le 01 Septembre 2017

 

 


 

  • Le 27 mars 2017

     

Un grand merci à l’Association de chasseurs de la Grise Chemise de Saint Amand les Eaux pour leur accueil et pour ce don de 1200 € reçu le vendredi 24 mars 2017 en présence de Madame DOUAY Dominique (Vice-Présidente, Coordinatrice des bénévoles de l’AVDSP) et de Madame HUYGENS Edith (Bénévole d’accompagnement AVDSP).

Lien de l’article  paru dans la Voix du Nord du Dimanche 26 mars 2017

B9711528159Z_1_20170326110307_000+G7F8OV3BL_2-0

 


 

  • Le 13 mars 2017

Un grand merci au Club Inner Wheel de Valenciennes et particulièrement à sa Présidente Mme Réjane Grandame pour cette soirée organisée au profit de notre association.

Lien de l’article paru dans la Voix du Nord du Dimanche 12 mars 2017

B9711334383Z.1_20170311113210_000+GCM8L9IUQ.2-0

 


 

  • Le 6 mars 2017

 

sansbandecolophane

 


 

  • Le 25 février 2017

     

img-home
savoirplus-findevie

La campagne nationale d’information sur les droits des personnes en fin de vie a été lancée le 20 février 2017.

Elle est diffusée à la télévision, dans la presse magazine et sur Internet.

Son déploiement le plus large est désormais nécessaire pour permettre aux Français d’être mieux informés. Les outils ci-dessous répondent à cet objetcif : n’hésitez pas à les reprendre et à les diffuser.

Lien vers le site “Parlons Fin de vie”

 

 


 

  • le 3 février 2017

 

Communiqué de presse du 30 janvier 2017

Un an après la loi sur la fin de vie :
Quel constat, quelles actions ?

 

La Société Française d’Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP) tire les premiers enseignements de l’entrée en vigueur de la loi dite Claeys-Leonetti du 2 février 2016 créant de nouveaux droits pour les personnes en fin de vie.

Tout en conservant l’esprit de la loi de 2005 (ni acharnement, ni euthanasie, ni suicide assisté mais accompagnement de la personne jusqu’au bout et soulagement de la souffrance), la loi dite Claeys-Leonetti a intégré des évolutions pour que la personne malade soit mieux entendue et que les souffrances réfractaires aux traitements puissent être soulagées en toute fin de vie, éventuellement par « une sédation profonde et continue ».

Cependant afin d’appliquer au mieux la loi et malgré les récents décrets d’application, certaines interrogations et imprécisions persistent concernant la sédation, l’alimentation et l’hydratation, la collégialité, les directives anticipées, la conduite à tenir au domicile… La SFAP reste vigilante.

Sollicitée pour apporter des repères et permettre aux professionnels de santé de trouver les meilleures solutions, la SFAP a mis en place un groupe de travail interdisciplinaire sur les sédations. Des recommandations de bonnes pratiques sont en cours de rédaction pour aider les soignants et mieux informer les familles et les patients. Elles seront disponibles avant la fin du 1er semestre 2017. Des formations se mettent en place.

La SFAP saura refuser certaines pratiques et s’opposer à des évolutions législatives qui ne lui sembleraient pas conformes à l’intérêt des patients ou aux valeurs qui rassemblent ses adhérents.

Interlocutrice légitime dans la mise en œuvre de la loi, la SFAP travaille en lien avec la HAS et avec les ARS dans un dialogue constructif.

Par ailleurs, la SFAP est représentée par des acteurs de terrain (soignants, médecins, bénévoles) dans les groupes de travail des différents axes du plan de développement des soins palliatifs. Elle est particulièrement attentive aux questions posées par l’accompagnement des patients à domicile et aux situations de fin de vie en Ehpad.

Enfin, la SFAP rappelle que les soins palliatifs ont besoin de moyens pour que le droit pour chacun d’avoir accès à des soins palliatifs de qualité soit un droit effectif en France.

Au service des patients et de leurs proches, la SFAP est à la fois société savante pour développer la science et la technique qui aident à soulager et mouvement militant pour dire à notre société que l’homme souffrant est bien l’affaire de tous.

 


 

  • le 23 janvier 2017

 

La CRSP (Coordination Régionale du Nord Pas de Calais pour l’Accompagnement et les Soins Palliatifs) et l’URSPP (Union Régionale des Soins Palliatifs de Picarde organisent la première rencontre des associations de bénévoles accompagnants de la région des Hauts de France le :

JEUDI 23 MARS 2017
de 9H30 à 17H00
au Conseil Régional des Hauts de France
151 avenue du Président Hoover
59000 LILLE
sur le thème “Y a-t’il un(e) bénévole dans la salle” ?

contacts : masson.isabel@chu-amiens.fr ou gilbert.chretien@orange.fr

 


 

  • le 13 décembre 2016

 

Lien de l’article paru dans la Voix du Nord du 11 décembre 2016

 


 

  • le 14 novembre 2016

 

CONCERT DE NOEL 11 DECEMBRE 2016-min

 


 

  • le 26 septembre 2016

 

Le stand de notre association ce Dimanche 25 septembre 2016 ; merci à toutes et tous !!!

 


 

  • le 9 septembre 2016

 

Nous comptons sur votre présence le DIMANCHE 25 SEPTEMBRE 2016, notre association tiendra un stand, venez nombreux, marchons ensemble !!!

 

 


 

  • le 15 juillet 2016

 

nsmail

 

Même si personne ne peut accepter, même si personne ne peut comprendre le choix de Martine, ce fut son choix, qui n’appartient qu’à elle et lui fut imposé par un mal-être qui l’a vaincue et qui était si difficile à accompagner.

Il va nous falloir savoir en parler, une fois l’émotion retombée. Il va nous falloir nous remémorer tous les moments merveilleux vécus avec elle :  sa présence, ses convictions, sa générosité, son engagement au service de l’association, au service des formations, sa rigueur intellectuelle, son témoignage de grande “pro” de la santé, ses rires, ses histoires, son humour, son amitié. Oui, il va falloir nous les revivre en nos coeurs, jusqu’à ce qu’ils deviennent plus forts que ces instants dramatiques.

Et pour ceux qui y croient, que nos prières l’accompagnent ainsi que Jean-Pierre son époux.

Le départ de Martine est une grande perte pour l’ A.V.D.S.P.

Qu’elle nous réunisse davantage que nous le sommes déjà.

13754355_574606049383938_5936010057197088005_n


 

  • le 30 juin 2016

Dominique DOUAY : Vice-Présidente, Coordinatrice des bénévoles, Bénévole d’accompagnement et Elisabeth GRADT : Bénévole d’accompagnement, Membre du Conseil d’Administration AVDSP ont participé au congrès SFAP cette année.

 

 


 

  • le 13 juin 2016

 

MAISON DES USAGERS FORUM DES ASSOCIATIONS

 

Le 16 juin prochain aura lieu le forum des associations dans le hall de l’Hôpital Jean BERNARD.

Notre association sera présente ; vous pourrez rencontrer nos bénévoles d’accompagnement Marie-Claire SALMI, Edith HUYGENS, Danièle TREMERIE et Michel SCHNEIDER.

Cette journée est ouverte à tous et met un coup de projecteur sur les associations assurant des permanences au sein de la Maison des usagers du Centre Hospitalier de Valenciennes

 

IMG_5416

 


 

  • Le 12 mai 2016

jean leonetti

 

 

 


 

  • Le 15 Mars 2016

 

 

journee-crsp-17mars2016

Alors que les soins palliatifs ont acquis leurs “lettres de noblesse” et que la pertinence de leur approche et la qualité des soins prodigués par des équipes professionnelles et bénévoles ne sont pas remises en cause, cette discipline encore jeune et souvent questionnée dans ses idéaux et ses principes fondateurs.

Une évolution lente et incertaine, vers une reconnaissance universitaire de la discipline et le développement de la recherche sont tout à la fois des opportunités de développement mais comportent également un risque inhérent de normalisation.

De nouvelles législations (Loi Claeys-Léonetti) viennent interroger les prises en charge des soignants lors de certaines situations difficiles, comme l’instauration d’un droit du patient en phase terminale à bénéficier d’une sédation “profonde et continue jusqu’au décès”.

Face à ces mutations, cette journée se veut être un temps réflexif, un temps de retour sur soi, au croisement de questionnements multiples sur l’autonomie, le “care”, nos limites à accompagner dans des situations complexes telles que le long mourir, des demandes de sédation, des contextes culturels spécifiques… afin de porter un regard décalé sur notre discipline et réfléchir sur ce que pourraient être les soins palliatifs de demain.

L’objectif n’est pas de s’enfermer dans une vision “idéalisée” des soins palliatifs, qui serait par là-même figée et sclérosante mais bien au contraite de démontrer notre capacité à nous remettre en question, à nous adapter, bref, à nous bousculer !

Pour tous renseignements, vous pouvez nous joindre :

Par téléphone : 07 80 09 64 92
Par mail : journéeregionale.crsp5962@gmail.com

Programme de la Journée Régionale des Soins Palliatifs

Bulletin d’Inscription à la JRSP

 

 


 

  • le 15 février 2016

Le Fifty-One Club de Valenciennes organise pour la 3ème année consécutive, avec le concours de la Compagnie de danse Colophane, un spectacle dont les bénéficies seront reversées à plusieurs associations caritatives dont l’AVDSP, nous comptons sur votre présence !!
Un immense merci au Fifty-One Club de Valenciennes et en particulier à son Président Monsieur Bernard BLIN.

 

AfficheV2

 

 


 

  • le 3 décembre 2015

 

La Ministre de la Santé, Marisol TOURAINE a détaillé le nouveau plan national 2015-2108 pour le développement des soins palliatifs et l’accompagnement en fin de vie.

Plan 2015-2018 : 190 millions pour le développement des soins palliatifs

4 axes :

. Informer le patient sur ses droits et le placer au coeur des décisions qui le concernant
. Développer les prises en charge au domicile
. Accroître les compétences des professionnels et des acteurs concernés
. Réduire les inégalités d’accès aux soins palliatifs

 


 

  • Le 19 octobre 2015

 

Le C.C.A.S d’HERIN organise son 1er forum SANTE.

Notre association sera représentée par Mme HUYGENS Edith et Mme TREMERIE Danièle

FORUM-SANTE-HERIN-2015-550x388

 


 

  • Le 5 octobre 2015

 

Le service Cohésion Sociale de la Communauté de Communes du Pays de Mormal, sous la Vice-Présidence de M. Denis LEFEBVRE, organise un Forum des associations, œuvrant dans le social sur notre territoire, et du bénévolat.
Notre association sera représentée par Mme DOUAY Dominique, Mme GRADT Elisabeth et Mme BAZELIS Odile.

 

forum_associations-min

 


 

  • Le 9 septembre 2015

 

A l’occasion de ses 10 ans d’existence, le réseau Santé Diamant organise une conférence-débat présentée par le Docteur Jean LEONETTI : Député-Maire d’Antibes-Juan-les-pins, Ancien Ministre des Affaires Européennes, Auteur de la loi sur la fin de vie

LA LOI SUR LA FIN DE VIE : son évolution 10 ans après
MARDI 15 SEPTEMBRE 2015 à 19H30
Salle Charcot – Rue Charcot 59700 MARCQ EN BAROEUL
Ouvert à tout public, entrée libre et gratuite

Renseignements auprès du Réseau Santé Diamant 03.20.70.14.72
reseau.diamant@wanadoo.fr

 


 

  • Le 6 octobre 2015

 

Quels bénévoles, pour quel accompagnement, en quels lieux ?

La Commission des Associations de Bénévoles Accompagnants de la CRSP organise la première rencontre des Associations de Bénévoles Accompagnants du Nord-Pas-de-Calais le 13 octobre 2015 de 9h30 à 17h00 à la Halle aux Sucres, 1 rue de l’Entrepôt à Lille.

L’accompagnement des malades en fin de vie est au centre de la mission de ces associations. Le vieillissement de la population modifie-t-il le champ d’action de cet accompagnement ? D’autre part l’ARS, dans le cadre de ses nouvelles directives régionales, a modifié le fonctionnement des Réseaux. Quelles sont les conséquences pour les Associations ?

Contact : 07 80 09 64 92 ou gilbert.chretien@orange.fr

 


 

  • le 16 juin 2015

 

Cher(e)s adhérent(e)
Cher(e)s ami(e)s

 

Demain débute au Sénat la discussion parlementaire en première lecture.

Le 8 avril dernier nous avons été auditionnés, Charles Joussellin et moi-même, par la commission des affaires  sociales du Sénat. Je vous fais part du document que nous avons laissé aux sénateurs. Ce document reprend une analyse de la proposition de loi votée par l’Assemblée Nationale et  vise également à apporter des modifications substantielles au texte. A leur demande nous avons fait des propositions rédactionnelles.
Sur la question de la sédation , nous avons de nouveau insisté sur le fait qu’il s’agit d’une pratique soignante qui vise exclusivement à soulager un malade  et que « l’on pourrait s’inquiéter  que certaines dispositions du texte puissent ouvrir la possibilité à des demandes de patients qui s’inscriraient dans une forme de suicide assisté »

Au niveau de la séquence législative les discussions en première lecture vont donc se poursuivre jusqu’au mercredi 18 juin puis la deuxième lecture parlementaire aura lieu très probablement au quatrième trimestre. Si à la fin de ce processus, les deux chambres n’ont pas voté un texte conforme, il y aura alors  une commission mixte paritaire entre l’Assemblée et le Sénat qui cherchera à élaborer un texte commun. Si les travaux de la commission n’aboutissaient pas, c’est le texte de l’Assemblée Nationale qui serait adopté définitivement.

Pour avoir tous les éléments pour mieux comprendre la discussion parlementaire vous pouvez aller sur le lien du Sénat:

http://www.senat.fr/espace_presse/actualites/201504/fin_de_vie_creer_de_nouveaux_droits_en_faveur_des_malades.html

Le processus législatif reste donc encore assez long et durant tout ce processus, soyez assurés que  le CA de la SFAP restera vigilant à témoigner de nos valeurs et à soutenir nos repères soignants.

 

En vous souhaitant une très bonne semaine.

 

Bien amicalement
Vincent Morel,
Président de la SFAP

 


 

  • 20 ANS DE L’AVDSP

LE JEUDI 21 MAI 2015 à 20H00
Espace Athéna de St Saulve

Conférence-débat sur l’accompagnement des personnes en fin de vie :
un engagement traditionnel de “haute modernité”
animée par Monsieur Tanguy CHATEL :
sociologue, formateur et conférencier,
accompagnant bénévole depuis 10 ans pour
l’A.S.P. fondatrice de Paris,
à domicile et en unité de soins palliatifs

 


 

  • Jeudi 21 mai 2015

Mesdames, messieurs,

Chers amis,

Nous sommes très heureux de vous accueillir ce soir à l’occasion du 20ème anniversaire de l’Association Valenciennoise pour le Développement des Soins Palliatifs. La création de notre petite association est parue, en effet, au Journal Officiel le 14 mars 1995, à une époque où les soins palliatifs naissaient à peine en France, et depuis, elle poursuit son chemin. Nous avions, dès le départ, 3 objectifs principaux, que nous continuons à mettre en œuvre :

1/ Accompagner les patients atteints de maladie grave, évolutive et/ou en fin de vie, mais aussi leurs familles et les proches. L’Association a une équipe de bénévoles qui accompagnent les patients, sélectionnés au cours d’un entretien, formés en initial et en continu, notamment à l’écoute, et soutenus psychologiquement par des groupes de parole animés avec une psychologue.

2/ Informer le public par des réunions, des conférences, des articles. Etre un lieu d’information sur les Soins Palliatifs accessible à tous.

3/ Former  les  intervenants. L’Association a un agrément de formateur et organise des formations pour les soignants du terrain, notamment dans le domaine du médico-social.

Depuis 20 ans, la médecine et la société évoluent, avides de technicité, d’efficacité et de rapidité d’action ; l’humain, le malade et sa dignité absolue  sont oubliés. On est dans l’agir, vite et bien : « Docteur, vous ne faites rien ? ». Tout maitriser dans l’immédiat : on néglige le temps de la fin de vie, son accompagnement, ne sachant plus attendre que la mort arrive. Et, je cite Dominique JACQUEMAIN qui parle de l’euthanasie : « comme une manière de répondre à l’usure du temps dont on n’a plus la maîtrise ». Je pense, personnellement, qu’il faudrait démédicaliser cette fin de vie et retrouver sa dimension sociale, humaine comme dans la fable du laboureur. Faut-il « réduire le temps d’une existence singulière à la maîtrise du dernier moment » ? Accepterons-nous, ainsi que nous l’avons entendu hier à Paris, de considérer certaines vies comme inutiles, n’ayant plus de sens ?

Une société juste et solidaire doit accepter le prendre soin des personnes gravement malades, dépendantes, âgées, vulnérables et leur accompagnement. Accompagner est pour nous un devoir, même s’il n’y a pas d'”attitudes justes” à l’égard d’une personne qui souffre, mais seulement une attitude qui “s’ajuste”, qui s’accorde. Face à l’autonomie de la personne, aux situations singulières, complexes, les soins palliatifs nous placent dans la réflexion continue et une exigeante autocritique.

Nous sommes vivants jusqu’à le mort, c’est le titre du livre écrit par Tanguy CHATEL. C’est de la vie que nous nous occupons, les bénévoles et les soignants, dans un de ses moments les plus intenses.

Et je termine par cette phrase de Bernard MATRAY :

« Accepter le temps du mourir comme un temps qui, marqué d’une particularité propre, n’en est pas moins, lui aussi, une partie de l’histoire de la personne; il est nécessaire, d’autre part, de tenter, durant ce temps, de ‘faire’ société avec les grands malades et leurs familles. »

Le Président Docteur Dominique DUCORNEZ


Recherche

septembre 2018
lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche
27 août 2018 28 août 2018 29 août 2018 30 août 2018 31 août 2018 1 septembre 2018 2 septembre 2018
3 septembre 2018 4 septembre 2018 5 septembre 2018 6 septembre 2018 7 septembre 2018 8 septembre 2018 9 septembre 2018
10 septembre 2018 11 septembre 2018 12 septembre 2018 13 septembre 2018 14 septembre 2018 15 septembre 2018 16 septembre 2018
17 septembre 2018 18 septembre 2018 19 septembre 2018 20 septembre 2018 21 septembre 2018 22 septembre 2018 23 septembre 2018
24 septembre 2018 25 septembre 2018 26 septembre 2018 27 septembre 2018 28 septembre 2018 29 septembre 2018 30 septembre 2018